Rendez-vous avec Lola Lafon jeudi 16-11-2017

Jeudi 16 novembre à 18h00, nous recevons Lola Lafon pour Mercy Mary Patty, publié chez Actes Sud : 
quelle joie, Ô Lecteur mon ami, d’accueillir pour la seconde fois Lola Lafon et son “concentré de présence contagieuse qui verticalise le lecteur” (selon les mots d’une lectrice enthousiaste) !

La première fois, c’était en avril 2014, Lola nous avait lu, chanté des extraits de La petite communiste qui ne souriait jamais. Ce roman qui interrogeait la trajectoire de la gymnaste Nadia Comaneci était aussi une passionnante méditation sur l’invention et l’impitoyable évaluation du corps féminin.

 “Si mon précédent roman interrogeait la façon dont les systèmes politiques s’affairent autour des corps de jeunes filles, Mercy, Mary, Patty
s’attache à l’instant du chavirement, du choix radical et aux procès
qu’on fait subir à celles qui désertent la route pour la rocaille, des
procès similaires sur trois siècles, au parfum d’exorcisme.
Mercy, Mary, Patty
est semé du sable des Landes où se déroule le récit, ses grains
minuscules enrayent la fiction d’un monde « civilisé » auquel on se
devrait de prêter allégeance.’’
Lola Lafon

Mercy Mary Patty c’est le roman de Patricia Hearst, petite-fille du célèbre magnat de la
presse William Randolph Hearst, qui, en février 1974, est enlevée contre rançon par un
groupuscule révolutionnaire dont elle ne tarde pas à épouser la cause…
Alors qui a lavé le cerveau de Patty Hearst ? Son milieu social ou ces gauchistes ?
La question de son libre arbitre crée un événement mémorable dont la résonance va également ravir
l’existence de trois femmes de générations différentes : une Américaine
et deux Françaises tour à tour attachées à comprendre et reconfigurer
cet épisode. 
Par sa relecture de l’affaire Hearst et de son impact
médiatique et politique, Lola Lafon s’empare d’une icône américaine paradoxale, de son rayonnement dans l’espace public et du
chavirement qu’elle a engendré dans le destin de ses héroïnes. 

« Lola Lafon réunit, dans une fiction en
perpétuelle métamorphose, des femmes qui ont, un jour précis, tourné le
dos à leur routine, à leur identité initiale.
Tous les personnages féminins de ce livre époustouflant vivent en
déséquilibre, mais elles écrivent leur liberté, l’affirment devant leurs
familles qui s’affolent, leurs parents qui refusent, la société choquée
par tant d’impudence.
 »
Christine Ferniot, Télérama

Alors Lecteur mon Ami, on s’en occupe pas correctement de ton cerveau chez Eureka Street ? 

Rendez-vous jeudi 16 novembre à 18h00 pour une lecture par Lola Lafon de Mercy Mary Patty.

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *