Poisson d’Avril !!!

Salut à toi, Ô Lecteur mon ami !

Alors, tu as mordu ?
A quoi ?
Ben, à mon Poisson d’Avril !!

Et non, ni Umberto, ni Harlan, ni Jean n’étaient présents : sauf dans nos coeurs, bien sûr !
(Enfin, surtout Umberto et Jean, parce que le père Harlan, il se répète un chouïa, non ?)

J’espère que tu ne m’en veux pas trop, Ô Lecteur mon ami, mais tu sais bien que le monde dans lequel nous vivons est bien dur, alors, quand ton libraire préféré te donne une occasion de te marrer un peu : il faut la saisir !!

Allez, quittons-nous bons amis ! Il sera toujours temps de redevenir sérieux quand on s’ra mort…

Vive la vie, vive la rigolade, et, c’est pas pour me vanter mais, vive Eureka Street !!!

Brigade d’Intervention Poétique : samedi 26 mars 2011 entre 15h & 18h !

Salut à toi, Ô Lecteur mon ami !

Comme je te l’annonçais dans mon précédent message, samedi prochain, le 26 mars, ta librairie crée une fois de plus l’évènement.
En effet, à l’occasion de la rencontre-dédicace avec Patrick Pécherot, Eureka Street invite la BIP (la Brigade d’Intervention Poétique) à venir nous interpréter, en paroles et en musique, quelques extraits du roman de Patrick Pécherot : L’homme à la carabine.

Malika Labrume (comédienne), Rénald Fleury (violoncelle) et Monique Lemoine (accordéon) vont nous charmer les oreilles (et peut être nous faire rire ? ou pleurer…?) avec les mots que l’auteur prête à André Soudy, ce rêveur malchanceux.

Ce rendez-vous pour lire Patrick Pécherot n’aurait pas pu avoir lieu sans l’aide du Centre Régional des Lettres de Basse-Normandie : qu’ils en soient ici vivement remerciés !

Alors, Ô Lecteur mon ami, tu ne savais pas quoi faire de ton samedi après-midi ?
Tu hésitais entre les activités de plein air et les courses dans les grandes surfaces ?
Mais tu es effrayé par la radioactivité et puis, qui plus est, la foule anonyme te déprime :

Plus d’hésitation !

Chez Eureka Street ça sent bon les livres, les mots sont plein d’humanité et la musique adoucit les mœurs !
Alors rendez-vous le samedi 26 mars entre 15h & 18h au 19 place de la République !

Qu’on se le dise !!!

Samedi 26 mars : L’homme à la carabine.

Salut à toi, Ô Lecteur mon ami !
Si tu me fréquentais déjà, du temps de ma vie d’avant Eureka Street, tu dois certainement te souvenir que, même si je te parle volontiers des grands auteurs de romans noirs américains [par exemple JL Burke, J Crumley, J Ellroy, J Sallis (la vache : ils s’appellent tous JamesQuelqueChose ou bien !?)].
Il m’arrive aussi souvent de te conseiller la lecture de grands auteurs de «Noirs à la française» que sont, notamment, Dessaint, DOA, Fajardie, Jonquet, Manotti…
Or donc, cela fait déjà longtemps que je te conseille de lire les romans de Patrick Pécherot.
Mais oui, souviens-toi !
Souviens-toi de l’agence de détectives Bohman; des années 30-40; des illégalistes & des situationnistes; du Front Popu & de la Cagoule; de la Guerre d’Espagne & des aliénistes.
On les retrouvait dans :
  • Les brouillards de la Butte (folio policier n°405) 7,30€
  • Belleville-Barcelone (folio policier n°489) 7,30€
  • Boulevard des Branques (folio policier n°531) 7,30€
D’ailleurs, le fameux Bohman, il était, en 1917, caporal et greffier à l’occasion du procès de :
  • Tranchecaille (folio policier n°581) 7,30€
Et puis, Patrick Pécherot a aussi écrit :
  • Tiuraï (folio policier n°379) 5,70€ / dont l’intrigue se situe en Polynésie française, et puis :
  • Soleil noir (folio policier n° 553) 7,30€ / l’histoire d’une tragédie annoncée…
Si je te raconte tout ça, Ô Lecteur mon ami, c’est pour t’annoncer une nouvelle qui me réjouit tout plein :
le Samedi 26 mars 2011, entre 15h & 18h, nous recevons à la librairie monsieur
Patrick Pécherot !
Et en plus, nous le recevons à l’occasion de la parution d’un livre magnifique :
  • L’homme à la carabine (Gallimard collection Blanche) 16,90€
Cet ambitieux objet littéraire n’est pas tout à fait un roman, l’auteur lui-même sous-titrant son œuvre: «esquisse».
Oui, il s’agit bien là d’une esquisse, d’un portrait littéraire à la manière impressionniste, dont l’ensemble ébauche, quand on prend un peu de recul, le dessin d’une époque : le début du vingtième siècle.
La peinture d’une utopie : l’Anarchie, la lutte contre le déterminisme social : un rêve de solidarité entre les gens.
Le portrait délicat et inspiré d’un jeune homme tubard et plombé : André Soudy.
André Soudy, le gamin insolent et malchanceux, l’homme à la carabine, le plus jeune des bandits tragiques de la bande à Bonnot.
André Soudy, qui fut guillotiné le 21 avril 1913, condamné à mort alors qu’il n’avait pas de sang sur les mains.
Alors, rendez-vous le :
Samedi 26 mars, entre 15h & 18h, rencontre & dédicace avec Patrick Pécherot
Lecture-spectacle de la BIP (Brigade d’Intervention Poétique) autour de :
L’homme à la carabine.
Qu’on se le dise ! Venez nombreux !

Cré vingt dieux, v’là l’printemps qui s’amène!

Salut à toi, Ô Lecteur mon ami !

Oui, je sais ce que tu vas me dire… ça faisait longtemps.
C’est vrai, mais j’ai des excuses !
Dans la nature, tu l’auras remarqué, le printemps s’amène, disons… tout naturellement !
Les jonquilles, les perce-neiges, les chatons : bon.
Mais le printemps d’Eureka Street, tu crois qu’il pousse tout seul ?
Voilà, ça y est : tu me suis…

Or donc, c’est le printemps et ça bourgeonne de partout :

  • le 8 mars, “Alienor, Thé pour Lire” se réunit chez Eureka Street pour causer de poésie en dégustant du thé et des gâteaux.
  • le 19 mars, tu croiseras le Quart-Livre, le camion-librairie d’Eureka sur le marché de Louvigny. Les 30 ans de ce marché nous donnent l’occasion de faire la fête avec les loupiaciens !
  • le 19 mars, encore ! Eureka Street participe à “Un jour Ailleurs” manifestation annuelle de l’association Melimelodon à Epinay-sur-Odon. Cette année, l’Irlande et les Celtes seront à l’honneur. Nous y proposerons une sélection de livres sur ces sujets.
  • le 26 mars : un temps fort ! Nous recevons Patrick Pécherot pour son dernier roman, L’Homme à la Carabine, aux éditions Gallimard. Très bon livre. Très différent des précédents romans noirs de Patrick Pécherot : nous t’en dirons plus à l’occasion d’un prochain message sur ce blog.
  • Le 3 avril, le camion-librairie d’Eureka Street sera sur le parking de la Fonderie à Hérouville, à l’occasion du festival de BD : Des Planches & Des Vaches !
  • Et, à l’occasion du festival Spring, festival des nouvelles formes de cirque en Basse-Normandie (18 mars-17 avril), nous irons à la rencontre des spectateurs aux portes des salles de spectacles de la région au gré de la programmation de Spring ! Nous proposerons alors une sélection de livres et d’albums autour du cirque.

Tout ça pour dire, Ô Lecteur mon ami, que c’est le printemps d’Eureka Street !
Alors, viens avec nous cueillir les primevères littéraires et les jonquilles romanesques !
A bientôt !

Cette année là : 2011 chez Eureka

Salut à toi, Ô Lecteur mon ami !

Ça faisait longtemps, non ?
D’ailleurs, Bénédicte m’en faisait la remarque pas plus tard que tout à l’heure :

-“Pierre !” me disait-elle,

[ce qui a contribué à m’inquiéter parce-que lorsqu’elle m’aime bien, elle me dit plutôt : “Pierrot !”]

-“Tu ne crois pas qu’il serait bientôt temps de laisser un nouveau message sur le blog ? De souhaiter une bonne et heureuse année aux gens ?
-“Mais que vont penser tous les lecteurs qui nous soutiennent ?“ajoutait-elle d’un air de pas rigoler…

A ce moment de mon récit, je me dois de te donner quelques menues explications, Ô Lecteur mon ami : en effet, tu dois savoir que Bénédicte & moi avons ouvert ta nouvelle librairie Eureka Street au mois d’août de l’année dernière. Et que l’un sans l’autre on ne serait pas grand chose…et, surtout moi…

Aussi, lorsque Bénédicte me fait ce genre de remarque, je l’écoute !
Un peu comme dans l’expression : “Quand les types de 100 kilos parlent, ceux de 50 écoutent.”
Sauf que là, c’est l’inverse, mais ceci est une autre histoire…

Or donc, tes libraires préférés se démènent comme des beaux diables pour résoudre la quadrature du cercle, et tout en même temps gérer le quotidien de leur petite entreprise, inventer le fil à couper le beurre, mais aussi publier sur ce blog, animer le facebook, écrire des petits mots sur les ardoises, acheminer le camion-librairie-itinérante sur ses lieux de pâture, rédiger des demandes de subventions (on a le droit de rêver, non ?), lire, lire, lire et tutti quanti : en bref, on a du boulot !

Mais surtout, surtout, il nous faut tenir la promesse de faire d’Eureka Street un lieu vivant de rencontres avec des éditeurs, des musiciens et des acteurs, et des écrivains !
Alors il faut que tu saches, Ô Lecteur mon ami, que ce n’est pas pour nous remettre de je ne sais quelles agapes et autres fatales orgies de fin d’année que j’ai tant tardé avant de t’écrire ce petit mot : c’était pour être certain de pouvoir t’annoncer de bonnes nouvelles :

En février (?), les éditions Grasset nous font l’honneur d’inviter Véronique Olmi à lire quelques extraits de son dernier livre dans notre belle librairie !  Cet été là : comme chaque année, trois couples d’amis passent le 14 Juillet au bord de la mer, à Agon-Coutainville.
C’est un rite immuable et léger. Une parenthèse joyeuse. Cet été-là, pourtant…
A partir de cette trame Véronique Olmi bâtit un roman qui parlera au cœur de tous ceux qui traversent “le milieu du chemin de la vie“. On pense aux meilleurs films de Claude Sautet, avec le bruit du temps qui passe et des amours qui se défont. ( Grasset )
La date de cette rencontre reste à fixer…
En Mars (?), nous allons fêter dignement les 20 ans des éditions Zulma (éditeur honfleurais de Rosa Candida, de Là où les tigres sont chez eux et bien d’autres…).
Nous présenterons le fonds des éditions Zulma à la librairie : Eureka se parera pour l’occasion des couleurs des jolies couvertures de Zulma, puis nous recevrons Laure Leroy, directrice littéraire, accompagnée d’un auteur maison (mais chutt ! Nous en reparlerons). ( Zulma )
La date de cette rencontre reste à fixer…
En Avril (?), nous souhaitons inviter Patrick Pécherot, auteur de romans noirs aux éditions Gallimard, pour la sortie de son dernier livre : L’Homme à la carabine (le 10 février).
L’Homme à la carabine donc, c’est le dernier venu dans la bande à Bonnot : André Soudy, il n’a pas vingt ans. Pendant le hold-up de Chantilly, il tient la foule en respect, d’où son surnom !” “Ses histoires d’amour finissent mal et il est « tubard » jusqu’à la moëlle… L’esprit très titi parigot, mais la poisse incarnée ! Il se met dans la bande à Bonnot dans la dernière ligne droite, quand ils ont déjà toute la police aux fesses.” (cf : http://pecherot.com/ ) : Paris populaire, mémoire sociale, dialogues ciselés, atmosphères atmosphères ! Nous avons hâte de vous donner à découvrir les romans de Patrick Pécherot.
La date de cette rencontre reste, vas-y, devine ?… à fixer…

Tiens au fait ! J’y pense : Nous sommes le 27 janvier 2011, et j’ai encore le droit, sans paraître malpoli de te la souhaiter bonne, la 2011, non ? 
Alors daigne ici recevoir, Ô Lecteur mon ami, tous nos vœux de bonnes lectures pour cette année 2011 !!!

Vous avez 1 nouveau message !

Salut à toi, Ô Lecteur mon ami !

C’est pas pour me vanter, mais ce blog attire de plus en plus de monde !
Le blog d’Eureka peut désormais se targuer d’avoir sept (7) membres !!!
Quant à la page facebook de la librairie (cf. Adresse & horaires), c’est du délire, elle comptabilise 38 nouveaux amis…
Devant un tel succès, je n’aurais qu’une seule chose à dire :
“mais pourquoi, Ô Lecteur mon ami, ne laisses-tu jamais de commentaires ?”
Allez, pour la prochaine année, voici ta nouvelle bonne résolution : laisser des commentaires sur le blog ou le facebook d’Eureka !

Neige en décembre…

Salut à toi, Ô Lecteur mon ami !

Comme tu as dû le constater, il a beaucoup neigé ! Tiens, à ce propos, voici deux images de la place de la République sous la neige :

le manège de la place de la République
Y-aura-t-il de la neige à Noël ?

Et bien, malgré cette neige, Ô Lecteur mon ami, en ce dimanche 19 décembre 2010, ton libraire a osé braver le froid, ton libraire a risqué de se briser mille fois le col du fémur (c’est que je ne rajeunis pas non plus, fidèle Lecteur !), ton libraire a risqué le pneumonie (!)  pour venir ouvrir ta boutique préférée, la réchauffer, la décorer, et présenter sur les tables tous les livres qu’il te conseille, et dont tu meurs d’envie…
Eureka ouvert malgré la neige !

Eureka sous son porche

Eureka brille de mille feux !
Mille feux, vous dis-je !
Et que constate-je ? De quoi m’aperçois-je, Ô Lecteur mon ami ? Que tu restes tranquillement chez toi, au coin du feu, et que tu ne te déplaces pas pour venir faire tes courses en ville !
A cela je dis… que tu as bien raison !!!
En t’attendant, je lis quelques livres afin de mieux te conseiller, et je réfléchis aux prochaines rencontres que je vais, très prochainement, te proposer.
Alors, à bientôt !?

Eureka : c’est ouvert !

Salut à toi, Ô Lecteur mon ami !

Dans mon précédent message, j’avais oublié de te dire que ta nouvelle librairie ouvrirait ses portes les dimanche 12 et 19 décembre.

Luxe, calme et volupté : chouette ! Un dimanche au coin des livres !

Tiens, pour te donner envie, regarde (ci-dessous) ces quelques photos : tu y verras quelques-uns des livres dont nous te conseillons la lecture.
A bientôt !

 

Bientôt Noël…

Salut à toi, Ô Lecteur mon ami !
Tu n’es pas sans avoir remarqué que les fêtes de Noël approchent : ben oui !
Et sauf si tu vis dans l’hémisphère sud, (et là je pense à quelques chanceux qui se dorent la pilule à la Réunion), sauf donc tout ça tout ça, la neige et les belles illuminations auront su te remémorer la tâche qui nous attend tous : offrir des cadeaux de Noël !!!
“Gosh & Damned !” te dis-tu en anglais, “Il faut que je trouve un cadeau pour tonton Anselme (?), et un autre pour la petite Irénée (?) : où vais-je bien pouvoir trouver ce qui pourrait leur faire plaisir ?” te demandes-tu derechef !

A cette question, je t’apporte la réponse Ô Lecteur mon ami : viens faire un tour à Eureka Street, et tu découvriras des romans, en poche ou en grand format, des albums pour les enfants, quelques bandes-dessinées, des beaux-livres, et tout plein de livres à offrir pour tous les gens que tu aimes…
Et en plus, dans ce cadre chaleureux, tu pourras reposer un peu tes jambes fatiguées par les courses en t’asseyant dans de vastes fauteuils ou bien te réchauffer en dégustant un  thé ou un café.

Alors, plus d’hésitations ! Direction Eureka Street !!!