jeudi 21 mars : Le vol de la Tapisserie de Bayeux

La Tapisserie de Bayeux enfermée dans une abbaye, des scientifiques SS aux ordres d’Himmler et un archéologue nazi digne des méchants d’Indiana Jones

Le dernier ouvrage publié par Jean-Charles Stasi possède tous les ingrédients du roman d’aventure ou d’un film de Steven Spielberg. “Pourtant tout est vrai“, souligne l’auteur, “En bon journaliste je croise les sources“.
Le 8 juin 1941, le professeur Herbert Jankuhn, de l’Ahnenerbe, dépendant de la SS, arrive à Bayeux accompagné d’un spécialiste des broderies médiévales, d’un peintre et d’un photographe, pour chercher sur la Tapisserie de Bayeux des preuves de la supériorité de la “race nordique”…

Juin 1944, Heinrich Himmler ordonne le transfert de la Tapisserie de Bayeux à Paris. L’insurrection de la capitale en août 44 sauve ce chef d’œuvre d’un départ pour l’Allemagne.
Jean-Charles Stasi nous présentera le périple de ce chef d’œuvre convoité dans un intérêt idéologique, et miraculé de la guerre…

Cette rencontre en partenariat avec le Club de la Presse et de la Communication de Normandie sera l’occasion d’aborder avec l’auteur la différence entre un écrit historique et un reportage d’actualité et comment ils peuvent se nourrir mutuellement.

Rendez-vous le jeudi 21 mars 18h30, pour découvrir le dernier livre de Jean-Charles Stasi, journaliste, écrivain et adhérent au Club, paru aux éditions Tallandier. Le vol de la Tapisserie de Bayeux, l’incroyable projet des Nazis.

Jean-Charles Stasi collabore à plusieurs revues d’Histoire (Moyen Âge, 39-45 Magazine, Normandie 44 Magazine), il est l’auteur d’une dizaine de livres consacrés à la Seconde Guerre mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *